bien choisir ses verres

Le 03.03.11

Des verres qui correspondent mon style de vie

- Il existe différentes sortes de verres, selon les corrections, selon la façon de les porter ...

  • Les matières des verres de lunettes
    Les deux grandes familles de matière sont les verres organiques et minéraux. 
    Parmi les organiques, un certain nombre répondent aux exigences de qualité et de solidité indispensables pour les enfants.
  • Les traitements de surface des verres de lunettes
    Ils sont destinés à combattre les trois facteurs qui altèrent les performances des verres :
    les rayures, les reflets et la salissure.
  • L'épaisseur des verres de lunettes
    Certains défauts visuels doivent être corrigés par des verres épais particulièrement inesthétiques. Pour y remédier, on dispose de procédés qui permettent de les amincir.
  • Les filtres solaires des verres de lunettes
    Ils protègent l'œil des ultraviolets et des infra-rouges émis par le soleil. Il en existe différents types dont il n'est pas possible de dresser la liste complète. Le choix se fait en fonction : 
    • du confort (variable selon les conditions d'utilisation souhaitées) ; 
    • du rendu des couleurs ;
    • et de l'efficacité sur la protection contre les rayonnements nocifs.

Seul votre opticien OPTIC 3000 fera la synthèse de vos attentes et vous proposera le meilleur rapport qualité/prix des verres proposés.

Les différents types de défauts visuels :

- La myopie :
La myopie est un trouble de la vision où la personne voit les objets plus flous avec leur éloignement, car l'œil est trop long, et les rayons lumineux se rencontrent devant la rétine. Autrement dit, le myope voit moins bien de loin que de près. Ceci peut être corrigé par des lunettes ou encore une lentille de contact. À peu près 26 % de la population mondiale est myope.
 

- L'hypermétropie :
D'un point de vue optique pur, l'hypermétropie est le contraire de la myopie : les objets distants seraient focalisés en arrière de la rétine à travers l'œil hypermétrope au repos.
 

- La presbytie :
La presbytie est un trouble de la vision qui rend difficile la focalisationde la vision pour lire ou effectuer un travail de près. Ce n'est pas une maladie mais un processus de vieillissement normal de l'œil et plus particulièrement du cristallin qui se sclérose en se durcissant. De plus, son grossissement (20 µm par an) diminue l'effet de la contraction et du relâchement des deux muscles impliqués dans l'accommodation. Ce phénomène touche en général les gens de plus de 45 ans et on parle plus communément de problème de vision de près.
 

- L'astygmatisme :
L’astigmatisme est un défaut des systèmes optiques qui ne donnent pas d'un point une image ponctuelle, mais une image étalée dans le sens antéro-postérieur.
Normalement, les surfaces de la cornée et du cristallin présentent quasiment la courbure sphérique d'un ballon de basket-ball. Chez les astigmates réguliers, l'une ou l'autre n'est plus sphérique et sa courbure s'apparente davantage à celle d'une ellipsoïde, c'est-à-dire comme un ballon de rugby. L'image reçue par la rétine est donc différente selon les axes de ce ballon.
Résultat : l'image manque de netteté. 

Pour chacun il existe une ou plusieurs solutions, c'est le professionnalisme de l'opticien qui  fera toute la différence.
C'est lui qui interviendra dans le choix final, pour vous assurer le meilleur confort.

Les remboursements optiques

Le remboursement par votre caisse d’assurance maladie dépend selon deux critères principaux :

- votre âge : plus ou moins de 18 ans
- votre correction

Un décret publié le 15 Janvier 2011, et passé largement inaperçu, 
définit de nouveaux taux de remboursement par la sécurité Sociale 
pour un certain nombre d'équipements médicaux, dont les lunettes optiques, verres correcteurs 
et montures de lunettes
.

Jusqu'à présent, le barème de remboursement de la Sécurité Sociale prévoyait deux notions : 
- le taux de remboursement et le tarif conventionné, ou tarif servant de base au remboursement.

Le décret du 15 Janvier 2011 prévoit une baisse du taux de remboursement de 65% à 55%. 
Le remboursement de l'assuré, pour la monture, passerait donc à 1,55 euros seulement pour le remboursement de sa monture.

Le décret prévoit le même mécanisme pour les verres correcteurs. 
Le tarif conventionné dépend du type et du niveau de correction. 
Plus la correction est forte, plus le remboursement est élevé. 
Le tarif servant de base au remboursement des verres pour les plus de 18 ans varie de 2,29 euros à 24,54 euros. 
Néanmoins, le taux de remboursement devrait également baisser de 65% à 55%. 
En fonction du type et du niveau de correction, le montant du remboursement par la Sécurité Sociale devrait ainsi varier de 1,25 à 13,49 euros.

Que dit le décret exactement ?


En pratique, le décret fixe la participation de l’Assuré dans une fourchette de 40 à 50% et donc le taux de remboursement dans un intervalle de 50% à 60%, contre un intervalle entre 60% et 70% précédemment.

L'optique se situe traditionnellement au centre de cette fourchette, soit à 65%. L’Union nationale des caisses d’assurance-maladie (UNCAM) doit, dans un délai de deux mois, fixer le taux exact, dont on peu donc s'attendre à ce qu'il soit de 55%, contre 65% précédemment.

Reste également à savoir ce que vont faire les Mutuelles complémentaires santés...

Votre mutuelle peut selon votre contrat prendre à sa charge une partie ou l’intégralité de vos frais d’optiques non remboursés par l’assurance maladie. 
Regarder votre contrat ou contactez le service client de votre mutuelle qui pourra vous aider.

Lors de votre passage chez  OPTIC 3000 - Flers, n’hésitez pas à nous demander un devis, ce qui vous permettra de savoir combien il reste à votre charge. 

 


  • Partager cet article :

Contact

03 27 88 76 67
34 Rue Roger Salengro
59128 Flers-en-Escrebieux

Newsletter

Votre E-mail içi